Le sauna rend plus heureux !

Général

Minimeditatie.jpg

Êtes-vous parfois d'humeur versatile ? Avez-vous du mal à dormir ? Vous levez-vous souvent du pied gauche ? Eh bien, il est temps d'agir pour être de meilleure humeur !


Lire l'article complet

Des carences en hormones du bonheur, provoquées par exemple par un surcroît de stress, peuvent expliquer les insomnies, les sensations d'angoisse ou la mauvaise humeur. À terme, cela peut même conduire au burn-out ou à la dépression. D'où notre conseil : prévoyez chaque jour de petits moments de détente !

Mais commençons par un mot d'explication à propos de ces sensationnelles hormones du bonheur que sont la sérotonine, l'endorphine, la dopamine et l'ocytocine. Ces neurotransmetteurs secrétés par l'hypophyse favorisent la communication entre les cellules du cerveau et sont transmis par le sang et les nerfs jusqu'au reste du corps. Ils ont une influence positive sur le ressenti général du bien-être, ont tendance à réduire le stress et la douleur. Voyons cela de plus près.

Sérotonine

La sérotonine est un antidouleur naturel, et même une forme d'antidépresseur. On la qualifie souvent d'hormone du bien-être. Ce neurotransmetteur influence la façon dont est ressentie la douleur. Elle calme, diminue les sensations d'angoisse, améliore l'équilibre général, le sommeil, la mémoire, et apporte un regain d'énergie.

Comment favoriser la production de sérotonine ? Elle est entre autres secrétée lors d'une activité sportive et d'une exposition à la lumière du soleil. Pendant la pause de midi, n'hésitez donc pas à faire un tour au grand air et à marcher un peu. Le rire augmente également la production de sérotonine – et l'on sait qu'il diminue le stress.

Ce que l'on sait peut-être moins, c'est qu'un massage a aussi pour effet d'augmenter considérablement la production de sérotonine.

Comme celle-ci a lieu dans les intestins, un petit-déjeuner équilibré est le socle d'une bonne journée et le gage d'une production plus forte de sérotonine. On recommande d'enrichir ce premier repas de la journée d'aliments comme une banane, des pignons de tournesol et du lait.

Endorphine

L'endorphine est une hormone qui se libère en cas de douleur. Partant du cerveau, elle est conduite par la moelle épinière vers le reste de l'organisme. Comme elle augmente la résistance, freine les sensations d'angoisse et atténue l'impression d'épuisement, elle agit à l'instar d'une opiacée. Elle présente des vertus comparables à la morphine, mais c'est bien sûr une "drogue" bienfaisante naturelle.

Que peut-on faire pour augmenter la production d'endorphine ?

Du sport ! Lorsqu'on est en mouvement, on soumet l'organisme à des efforts. Cela envoie des signes de douleur au cerveau, qui y réagit en produisant entre autres de l'endorphine. Mais attention : il faut au moins 12 minutes de sport consécutives avant que ne s'enclenche ce processus. Alors, comment le savoir ? Eh bien, cela se ressent dans la pratique. Si vous faites par exemple du jogging, les premiers kilomètres sont généralement assez pénibles. Les muscles des mollets peuvent faire mal, les pieds sembler lourds. Mais en persévérant, vous observerez que la douleur disparaît d'elle-même. C'est le moment où le corps commence à libérer de l'endorphine.

Tout comme avec la sérotonine, la production d'endorphine est elle aussi influencée par l'apport en lumière naturelle. Exposée au soleil, la peau assimile le cholestérol et le transmet vers le foie et les reins pour le convertir en vitamine D, qui a un effet positif sur le système immunitaire.

Mieux encore : la production d'endorphines est favorisée en mangeant du chocolat ou un plat épicé. N'hésitez donc pas à ajouter du piment rouge à votre sauce. De même, une alimentation grasse et/ou sucrée a un effet positif sur l'apport d'endorphine, ce qui est peut-être déjà moins réjouissant au niveau diététique, car on s'habitue vite à une telle cuisine.

Autre chose encore ? Méditer, rire et pleurer sont d'autres actions qui ont pour effet de libérer de l'endorphine.

 

Dopamine

La dopamine améliore l'enthousiasme et l'entrain. Quand cette hormone se libère dans le cerveau, le corps ressent une sensation de récompense. C'est bon pour la motivation et incite par exemple à répéter les exercices physiques.

Ocytocine

La 4e et dernière hormone se libère au contact d'autres personnes, ou même en caressant un animal de compagnie. C'est un neurotransmetteur corporel qui se compose de neuf acides aminés.

L'ocytocine est notre allié naturel, qui combat le cortisol. Ce dernier est une hormone produite par l'organisme en cas de danger : il permet à l'organisme de réagir avec vivacité et de maintenir les fonctions vitales. Mais si le cortisol est produit trop longtemps, cela occasionne du stress et peut même conduire au burn-out. En effet, il contrecarre la production d'hormones du bonheur. Mais c'est là qu'intervient l'ocytocine, qui veille à garder sous contrôle la production de cortisol, à diffuser des sensations positives, à être plus étendu et plus assuré. Elle favorise même l'empathie, et contribue notamment à resserrer les liens entre la mère et l'enfant juste après l'accouchement. Ce n'est pas tout : l'ocytocine renforce la combustion des graisses et accélère l'impression de satiété.

Que peut-on faire pour favoriser la production d'ocytocine ?

L'ocytocine est libérée par des contacts, avec le conjoint, les enfants, les amis, les animaux domestiques. Mais aussi par un massage, un bain, en méditant ou en écoutant une musique douce. Les femmes sont plus sensibles à l'ocytocine que les messieurs, parce que leur organisme est plus riche en œstrogène, qui dope le fonctionnement de l'ocytocine.

L'ocytocine ne diminue pas seulement l'impression du stress, mais a aussi un effet positif sur la tension artérielle, la mémoire et la musculature.

Quelques conseils

Êtes-vous maintenant convaincu de l'utilité de nos hormones naturelles du bonheur ? Relisez cette liste récapitulative pour savoir ce que vous pourriez entreprendre afin de doper votre sensation de bonheur !

·         Manger du chocolat !

·         Rire et pleurer : cela soulage.

·         Réserver un massage, car le contact sur la peau libère des hormones du bonheur.

·         Faire du sport. Mais choisissez une activité que vous aimez : de la marche ou un marathon, peu importe tant que vous bougez !

·         Une séance au sauna – que l'on pourrait comparer à une séance de sport, vu que le rythme cardiaque augmente de moitié environ à cause de la chaleur. Cela dope la production d'hormones du bonheur. Qui plus est, pas de GSM ni d'écrans au sauna, ce qui favorise le calme et la sérénité. Au repos, le corps produit de la mélatonine, appelée hormone du sommeil. Les effets sont sensibles à court et à long terme : on dort plus vite et plus profondément. Or on sait qu'un bon repos nocturne est crucial pour le bien-être général.

On savait par expérience qu'une séance au sauna et un bienfaisant massage ou soin du visage produisent des miracles, mais c'est maintenant prouvé par une enquête ! IWR (un groupe d'exploitants de saunas aux Pays-Bas) a interrogé 6000 clients sur les effets d'une journée au sauna. Les résultats ont montré que les personnes qui se sentent parfaitement heureuses sont 20 % plus nombreuses après une journée de wellness.

Et vous, serez-vous également plus heureux après une journée de sauna et de wellness ?


Une journée au sauna et un massage pour seulement 49 € ? Un privilège réservé aux seuls abonnés de notre lettre d'actualité et dont c'est l'anniversaire !

Enregistrez ici